1 févr. 2015

Il n'y a pas de mots ... Notre Ange a pris son envol ...

 

Il y a tout juste un mois, nous nous souhaitions une bonne année 2015 ...
Jamais je n'aurai cru que tout irai aussi vite, vivre autant de choses en si peu de temps, j'ai déjà l'impression d'avoir vécu 6 mois ... 

Il y a un mois, j'étais enceinte de 25 semaines, nous attendions un petit Kirichou pour Fin Avril... 2015 s’annonçait comme une grande année de grand cru...dans nos pensées ...

Mon réveil, ce matin du 3 janvier allait tout changer. Au réveil, douleurs au ventre, pas comme d'habitude, au fond de moi je sens que quelque chose ne va pas... je prends les premiers habits que je trouve et je fonce aux urgences de la clinique où je suis suivie pour ma grossesse qui se trouve au bout de ma rue. Et là, après les premiers examens, verdict : la poche des eaux est fissurée, je perds les eaux, il faut stopper ça au plus vite. Je suis transférée dans un Hôpital de niveau 3 pour être suivie et être prêt au cas où notre Kirichou pointe le bout de son nez... Mais non non non, il ne peut pas naître maintenant, c'est beaucoup trop tôt !!! 
J'arrive au CHU, examen, peu de contraction, c'est déjà ça ... on me donne tout se qui faut pour stopper contraction, perte du liquide, et pour maturer les poumons de mon Kirichou au cas où ...puis j'ai pour ordre de rester couchée et garder au chaud mon tit prince le plus longtemps possible ...

La journée du 4 janvier se passe ... je reste allongé, au monito mon tit Kirichou va très bien ... malgré la perte du liquide, il reste très dynamique et bouge bien ... d’ailleurs je le sens de plus en plus ... normal il y a moins de liquide autour de lui ... Puis dans la nuit tout change ... des contractions apparaissent, puis une sensation que je n'avais jamais ressenti ... j'ai su plus tard que c'était son petit pied ... Monsieur était pressé ... il a passé son pied par la fissure ... Top départ ... il ne peut pas rester comme ça ... Notre tit Kirikou a 25 SA+2 jours, mais il doit naître aujourd'hui ... 
Nous sommes le Lundi 5 janvier 2015, 
je deviens Maman, nous devenons Parents.

Après la césarienne, notre Kirichou est de suite pris en charge par une équipe de réa formidable. Dès que je sors du bloc, je croise mon fils dans sa couveuse, oui Mon Fils ... le flash à lieu instantanément ... Il est là, le fruit de notre amour ...je peux le voir.
Le soir même, je remonte dans ma chambre, un peu sonnée, mais qu'une chose en tête : envie d'aller voir mon fils au service Réa-Néonat .. et j'ai le droit ! Merci ! alors on m'aide, on m'installe sur une chaise et je descend rencontrer mon Kirichou. J'arrive dans sa chambre, face à cette grande couveuse et vois mon tout petit Kirichou au chaud, dans son nid de langes... qu'une envie arrive dans ma tête : le prendre et le serrer fort dans mes bras ... Lui dire que je serais toujours là pour lui, que je lui donnerai toutes les forces que j'ai en moi pour le sortir de là... je m'approche, j'ouvre la porte de la couveuse et le premier contact hors de mon ventre se fait. Il a la peau si douce ... Il est si petit, si fragile, mais tant d'amour circule déja entre nous. Le contact est fait ... mon fils me serre le doigt ... on s'est reconnu... c'est mon fils, je suis sa mère.

Dès le lendemain, nous faisons notre premier "Peau à peau", notre câlin kangourou... Pendant ce temps on nous explique de ne pas perdre de vue qu'un long combat venait de s'engager. La naissance de notre fils à 25 SA donnait le top départ d'un long marathon, qu'il y aurait des hauts et des bas. Mais pas grave, je le regarde, je vois déjà un guerrier en lui .. (dès la première nuit il a respiré tout seul) ... Mon fils est un guerrier, je le regarde et lui promet que ce combat nous le ferrons ensemble, que nous franchirons ensemble toutes les étapes, une par une, jusqu'à la ligne d'arrivée. 
Nous nous concentrons sur notre câlin ... Ces moments là sont à nous, lui contre moi, moi contre lui, je lui chuchote des histoires, notre chanson, et des secrets ...
Les jours passent, chaque jours, tous les jours de la semaine, nous faisons notre câlin. C'est LE moment, pour lui comme pour moi, pour recharger nos batteries ! 

Et puis ce jour arrive, le jour où pour me parler le médecin de mon tit prince me dit "venez, pour être tranquille nous allons nous installer à coté" et là premier coup de massue ... à l'écho, une hémorragie dans la tête de notre Kirichou est décelée...
Sur le coup, parce que j'imagine que c'est juste une étape du combat, je ne réalise pas trop. Je retourne auprès de mon fils et lui dit que tout ira bien, que le sang qui a su trouver le chemin pour se loger là pourra trouver le chemin inverse et repartir... Nous y croyons ! Nous n'allons pas baisser les bras ! Nous allons continuer nos câlins et prendre des forces !
Mais les jours passent, les doses de médicaments augmentent, mais notre guerrier se fatigue...
Second coup de massue : l’hémorragie s'intensifie, et se propage. Comment peut on imaginer ce qu'il est entrain de se passer dans cette si joli petite tête. Il a l'air si parfait...
Malgrès cette nouvelle. Nous profitons de chaque minute avec notre Kirichou. 

Jeudi 22 Janvier, après notre dernier entretien avec le médecin, Je décide de ne pas perdre 1 seconde avec mon fils et décide de rester dormir près de lui. 
Dormir est un bien grand mot, car cette nuit m'a permis d'ouvrir les yeux, Oui j'aime mon fils ( mais je le savais déjà), oui j'ai envie de le voir grandir, de passer ma vie avec lui, mais je me rends compte à quel point pour lui il est devenu difficile de se battre. Notre fils est un guerrier, mais il a couru ce marathon très vite, trop vite en si peu de temps, maintenant il se fatigue, et nous savons que nous ne passerons pas la ligne d'arrivée. 

Vendredi 23 janvier 2015, nous avons pris là plus dure décision de notre vie, notre fils nous montre qu'il est épuisé, que la nature a repris ses droits, nous avions oublié la prématurité de notre guerrier...nous l'écoutons.
Vite, notre câlin, ce câlin tout spécial... celui durant lequel nous partageons notre amour. Je parle à mon fils, je le serre encore plus fort contre moi, j'essai de le rassurer, lui parle, lui parle de tout nos amis, toute notre famille qui pense fort à lui, je lui raconte une dernière histoire, lui fredonne l'air de notre chanson, notre guerrier est calme, apaisé, notre Kirichou s'endort, je le serre fort dans mes bras, tout contre mon cœur comme pour lui dire qu'il y sera à jamais, je lui dis que je l'aime si fort et le remercie pour tout l'amour qu'il a pu me donner en si peu de temps, je lui promets qu'un jour on se retrouvera, notre ange prend son envol ... 
Nous sommes le Vendredi 23 Janvier, 
je deviens Mam'ange, nous sommes Par'ange.



Nous sommes Dimanche 1er Février ... j'ai l'impression d'avoir vécu plusieurs mois en moins d'un mois ... et maintenant il faut se dire que "la vie continue", j'en suis pas encore là ... ça viendra...
Notre Kirichou n'est plus dans mon ventre, n'est plus dans mes bras, mais il est prêt de moi, il le sera toujours. Il n'est pas venu au monde si tôt pour rien, il ne nous a pas donné toute cette force et tout cet amour sans raison ... Nous allons découvrir son message ...Le chemin qu'il a voulu nous montrer ...

Le blog continuera, le Petit Monde de Kirichou est toujours là, nous en faisons tous parti ...  je ne veux pas décevoir notre Ange, je continuerai à être forte et faire vivre tout l'amour qu'il a mis en moi , même si je sais que ça prendra du temps, que ce sera pas facile ... 


Mon ange, je t'aime pour l'éternité.

La rose de notre petit prince 







65 commentaires :

  1. Tu m'avais prévenu mais j'ai fait la rebelle et j'ai pas pris de mouchoirs ... j'aurais du ...
    C'est très beau comme tu écris. Tu es super forte et je sais que tu vas vivre pleinement pour lui. Je suis tellement contente de l'avoir rencontré et d'avoir passé du temps avec lui. Il a chamboulé notre année, nos vies.
    Il a fait de toi une super maman, il peut être fier de celle que tu es devenue, et on l'est aussi.
    Suis sa route, on est avec toi.
    Tata Biquette qui t'aime fort !

    RépondreSupprimer
  2. Virginie Maelle et Manon1 février 2015 à 20:57

    Marion, ton texte est magnifique, touchant et bouleversant!
    Tu m' as retourné , et mes larmes coulent en ecrivant ces quelques mots.
    Tu te livre à nous, le coeur grand ouvert et l'on peut vraiment ressentir que Kirichou et toi ainsi que son papa, etes 3 coeurs qui battent à l'unisson au travers du tien.
    Merci pour ce magnifique message d'amour.
    Tu es une Mamange Forte et Formidable.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai aucun mot, aucun mot juste, je t'envoie plein de tendresse <3

    RépondreSupprimer
  4. Tu es la plus merveilleuse des mamans et il nous a fait devenir les plus heureux des grands-parents. Les moments que l'on a partagés avec vous deux sont gravés à jamais dans nos cœurs.
    C'est un ange plein de douceur qui veille sur vous et sur toute la famille. Quel travail il a!!!
    Il vous montre le chemin à suivre et je sais que vous le suivrait.
    On est fier de ce que vous êtes devenus de beaux par'ange.
    On vous aime tant!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je lis ton histoire et les larmes coulent, c'est horrible personne ne mérite cela, vous ne méritiez pas ça... je n'ai pas de mots, que dire dans ces moments atroces... tu le sais comme beaucoup nous sommes là malgré la distance et on pense fort à vous! Votre ange est merveilleux, il a ressenti tout votre amour et vous le sien... la vie est injuste! vous êtes forts et courageux et vous n'êtes pas seuls même si ça n'efface rien, il sera toujours près de vous... gros bisous à vous <3

    RépondreSupprimer
  6. Ma chère Marion,

    Je suis émue aux larmes en lisant ton post. Tu as une telle force, que seule une maman peut ressentir et je te soutiens par la prière pour que tu surmontes cette épreuve, pour lui, pour toi, pour vous.

    Je te souhaite beaucoup de bonheur à venir, entouré d'amour et d'amitié pour surmonter cette épreuve.

    Je t'embrasse
    Angélique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci angélique pour ton beau message
      merci pour tes pensées et tes prières
      merci pour notre ange

      Supprimer
  7. Une mamange et qu'elle mamange. Ton texte est sublime tu es une maman formidable. Ton petit ROBIN te montera le chemin. Pleins de bisous de tata roro.

    RépondreSupprimer
  8. Pas de mot pour ça, c'est un très beau témoignage que tu nous offres et je ne peux qu'imaginer ta douleur. Une belle pensée pour ton ange et plein de courage à vous deux.

    RépondreSupprimer
  9. <3 je découvre par on histoire ton blog...
    que dire sauf que je te comprends. cest si dur...inimaginable. si soudain, si incroyable.
    ya 4 ans et moins d'un mois nous passions aussi par là.Pas exactement pareil mais un accouchement a 23sa+2..je te laisse imaginer la suite.
    Prends le temps pour toi pour penser a ton loulou..ça etre long mais on se reconstruit avec le temps. Il manquera toujours quelqu’un mais un jour vus pourrez pensez avec douceur sans tristesse.
    L asso Petite emilie et son forum m'a beaucoup aidé. Ainsi que Nos peite anges au paradis.
    Si tu as besoin de parler je suis là. On ne se connait pas mais je penses quon peu se comprendre....
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton message
      je te remercie pour tes conseils et vais allé voir les forums dont tu m'as parlé !
      Merci beaucoup!
      oui je sais que le temps fera son travail, le chemin prendra le temps qu'il faut mais ca va aller <3
      merci et j'espere à très vite pour de nouveaux échanges

      Supprimer
  10. Ton courage est remarquable. Je suis admiratif de cette force qui prouve que l'amour est au dessus. Tu as raison de vouloir continuer le blog. Il a fait de toi une maman pour la vie. On pense fort à vous

    RépondreSupprimer
  11. Je ne peux que te comprendre... J'ai perdu un bébé à 6 mois de grossesse. Elle souffrait de polymalformations et nous avons décidé d’arrêter là, elle n'avait quasiment aucune chance de survie... Je ne l'ai pas vraiment vue, comme toi ton bébé, sauf le jour de sa naissance, sans vie, dans mes bras... Tu est très courageuse, et il faut l’être. Oui c'est difficile, très difficile parfois. Aujourd'hui pour nous cela fait un an... ET je peux t'affirmer que l'on va bien mieux. Elle est toujours là, dans un petit coin de nos têtes et de nos cœurs, mais la souffrance de l'avoir perdue a beaucoup diminué... LA vie reprend son chemin. Nous nous sommes battus pour cela, pour elle. Mon blog m'avait permis de mettre des mots sur tout ça... Puis j'en ai fait un autre, une page se tournait. Je te souhaite plein de courage pour ce chemin, mais je suis sure que tu vas y arriver. Si tu as besoin de causer, n'hésites pas... Je pense bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie !
      je sais bien qu'avec le temps la vie va reprendre son court, et nous souhaitons de tout cœur que notre Kirichou ait frère et sœur plus tard ... que le temps agisse et ca ira mieux ...
      Je vais de ce pas aller faire un tour vers ton blog.
      à tres vite et merci encore

      Supprimer
  12. Je découvre ce blog et je suis tellement désolée ... c'est bête je ne vous connais pas mais j ai tellement envie de vous serrer dans mes bras...

    RépondreSupprimer
  13. oh j'en ai les larmes aux yeux un joli billet pour ce kirichou et bon courage pour la suite <3

    RépondreSupprimer
  14. Un joli billet .... Je suis si triste pour vous .... Beaucoup de courage ......

    RépondreSupprimer
  15. Je découvre ton blog à travers ce récit. J'ai la larme à l’œil et je dois dire que tu fais preuve de beaucoup de courage de raconter ceci. Je ne te connais pas mais j'imagine la peine que ça doit être pour avoir eu des proches dans ce cas. Je te souhaite tout le courage possible afin que vous poussiez surmonter cette tristesse et beaucoup de bonheur pour la suite....

    RépondreSupprimer
  16. Whoua, j'en ai les larmes aux yeux. Tu es très courageuse et ton petit Prince doit être fier de ses parents et de tous ceux qui l'ont aidé à se battre. Continue ton blog, avec amour et tendresse. Il est impassable d'oublier Robin mais la vie continue et elle est belle même si par moment on vit des moments pénibles. Courage. Bisous.

    RépondreSupprimer
  17. Toutes mes penser pour vous et pour ce petit ange partie trop tot.

    RépondreSupprimer
  18. Une très belle histoire d'amour entre une maman et son petit ange.
    Cette maman ordinaire est devenue grâce à son bbd'amour une maman extraordinaire.
    Tu sais que ton Robin veillera sur toi aussi bien que tu as veillé sur lui et qu'il te donnera le courage d'avancer, surtout continues à écrire pour toi, pour lui et pour celles qui ont emprunté le même chemin que toi. Je crois que je n'ai pas besoin de te dire d'être forte, tu l'es déjà. Bravo Marion, bravo supermaman.

    RépondreSupprimer
  19. Tu as raison il n'y a pas de mot. Il faut beaucoup de courage et beaucoup de temps pour se résigner. Parfois être parent c'est aussi prendre de douloureuse décision pour son enfant. Il sera toujours présent dans vos cœurs. Je suis admirative devant ce bel article qui m'a mis les lames aux yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci
      c'est vrai qu'etre parent à fait naitre en nous une force incroyable...jamais j'aurais cru pouvoir rester debout face à une telle situation ... mais il nous a donné la force ! on va la garder pour avancer !

      Supprimer
  20. Plein de pensées et de tendresse pour Kirichou et ses parents ♥

    RépondreSupprimer
  21. Tu as su trouver les mots, tristes mais si beaux. tu sais maintenant ce qu'est l'amour maternel, un amour inconditionnel, incomparable à tout autre. Je vous souhaite beaucoup de courage pour le présent et beaucoup de bonheur pour votre avenir. Robin est irremplaçable mais une petite soeur ou un petit frère viendra un jour rééquilibrer votre dose de tristesse par une dose de bonheur et vous pourrez alors connaitre pour le reste de votre vie ce partage d'amour qui existe entre parents et enfants... je vous embrasse fort et vous envoie des tonnes de pensées positives pour vous aider à surmonter cette épreuve.

    RépondreSupprimer
  22. Tendres pensées à vous, à votre petit ange qui veille sur vous <3

    RépondreSupprimer
  23. Je mesure la chance d'avoir eu ma Choupette en bonne santé.
    Je n'ai pu m’empêcher de verser quelques larmes.
    Pleins de courage à vous pour surmonter cette épreuve.

    RépondreSupprimer
  24. Je tombe sur ton blog grâce à Hellocoton et je fonds en larme.
    Dans ces moments là, j'aimerais te donner toutes mes forces et mon courage!

    Je ne sais quoi dire de plus.... Pleins de pensées positives dans cette douloureuse épreuve. Ton prince veillera à jamais sur son papa et sa maman!

    RépondreSupprimer
  25. Nos larmes ont coulées encore une fois devant la beauté de ce que tu as écrit.
    Ça a été pour nous une sacrée leçon de vie que l'on a passée à vos côtés pendant ces quelques jours. Et oui, il arrive un moment où les parents apprennent des enfants.
    Nous avons vu naître un tout petit bébé mais en même temps est née une Maman géante d'amour et de courage.J'ai l'impression de devoir re-apprendre à découvrir cette nouvelle Marion comme la première fois que nos regards se sont accrochés dans une maternité d'Annecy.
    C'est un Papi-Kirichou plein d'espoir en l'avenir qui vous souhaite beaucoup de bonheur. Robin vous a laissé quelques briques à ajouter à celles que vous aviez déjà pour vous aider à le construire.

    RépondreSupprimer
  26. Que dire... Tu dis qu'il n'y a pas de mots, mais ton article est un très beau témoignage d'amour. Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve difficile. Votre fils sera toujours là pour veiller sur vous et votre avenir.

    RépondreSupprimer
  27. Je viens de lire ce magnifique article.. et je ne sais que dire.. les larmes coulent toutes seules.. je vous souhaite énormément de courage dans cette dure épreuve mais je ne doute pas de cette force que vous avez, votre kirichou veillera sur vous comme il se doit..

    RépondreSupprimer
  28. Ton récit est tellement touchant et triste à la fois ! J'en ai les larmes aux yeux. J'ai beaucoup de peine pour vous... Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve. Tu es très forte ! Je souhaite que des moments de bonheur arrivent très vite dans vos vies pour vous remonter le moral !

    RépondreSupprimer
  29. Je suis touchée... Les larmes coulent toute seule.
    Je suis épatée par contre courage. Vraiment! Il est et sera toujours votre fils, votre kirichou, un petit guerrier qui a couru ce marathon comme il le pouvait.
    Je ne peux vous souhaiter que du courage, que la douleurs s'estompent avec le temps, beaucoup de temps...Je suis de tout coeur avec vous meme si on ne se connaît pas... Vraiment <3
    Pleins de pensées pour Kirichou et vous <3

    RépondreSupprimer
  30. Je suis à la fois triste et touchée par ton histoire...
    Je ne trouve pas les mots... Alors Courage (bien que tu viens de nous montrer à quel point tu en as fait preuve !)
    Pleins de jolies pensées <3

    RépondreSupprimer
  31. Je n'ai pas de mots, je suis juste confuse. Alors un petit coeur pour un peu de soutien : ❤ Sois forte

    RépondreSupprimer
  32. Ton article m'a mis les larmes aux yeux Marion... Tu es tellement courageuse et tu mets tellement de beaux mots sur cette épreuve ! Je ne te souhaite que du bonheur pour la suite, pleins de belles pensées à vous deux et Kirichou !

    RépondreSupprimer
  33. Olala.. Quel courage ! Je suis émue aux larmes en lisant ce récit et je ne sais pas quoi dire...
    Donc je vais simplement vous envoyer pleins de bisous ! <3

    RépondreSupprimer